Le Faux Self…

Dame avec un masque

Pour continuer sur les particularités des enfants et personnes dites sur efficients, un terme employé bien souvent pour les définir est : Caméléon…. Pourquoi ?...


Que nous dit le dictionnaire Larousse à ce propos :
« Petit lézard d'Afrique, de Madagascar et de l'Asie du Sud-Ouest (chamæléonidé), pourvu d'adaptations remarquables à la vie dans les arbres, etc… »
Mais qu’en est-il de nos sur efficients ? Pour continuer à avancer dans la vie, il n’y a pas beaucoup de solutions, il faut se protéger du monde derrière un seul et unique masque, le « Faux-Self », ou autrement dit le « Faux Moi ».

Ce Faux-Moi est un masque social permettant d'entretenir des interactions avec le monde extérieur en faisant preuve de la réserve appropriée aux situations.

En fonction de l'éducation reçue et des circonstances, cette fausse personnalité peut prendre une place démesurée et finir par entraver toute forme de créativité et de spontanéité.

Voici quelques rôles que peut prendre ce « Faux-Moi » : Anxieux, attendrisseur, bon, contrôlant, humoriste, insatisfait, etc…

À ce moment-là, ce Faux-Moi devient une armure, un mécanisme de défense sans faille et inconscient, un masque immuable, désespérément sans nuance. Source d'une grande souffrance psychique, d'un sentiment d'enfermement certain, et de grandes difficultés relationnelles, alors que ce « faux-Moi » devrait nous permettre d'entrer facilement en relation avec l'extérieur, il devient une prison invisible, une bulle qui empêche de se nourrir du monde extérieur et de s'y illustrer de façon dynamique.

La problématique du Faux-Moi est la conséquence d'une incompétence à entrer véritablement en relation avec l'extérieur. Si tout le monde peut être concerné, les publics HP sont particulièrement sensibles à ces difficultés, et gagnent à identifier les processus communs qui se jouent derrière leur souffrance individuelle.

Revers de la médaille, ce Faux-Moi permettant de se séparer entièrement du monde peut aussi se manifester autrement : par une sur adaptation permanente aux attentes extérieures, une fusion de ses affects et de ses désirs avec ceux des autres, une telle capacité d'empathie que la distanciation avec tout ce qui n'est pas soi n'est plus possible. À force de s'adapter, de se modeler, de s'inventer des masques qui ne sont fonction que de l'autre, il devient de plus en plus difficile d'identifier ses propres désirs, de choisir en situation la posture qu'on souhaite tenir face à l'autre, et le visage qui fait vraiment sens pour soi ici et maintenant. Ces caméléons de la relation à l'autre ont le sentiment de se faire totalement creux et d'accueillir l'autre au point de ne plus s'entendre exister, se laissant petit à petit phagocyter de l'intérieur.

La voie royale de la construction du faux-self

Dès l’école maternelle, les enfants HPI font de très beaux dessins que les parents étaient fiers d’arborer et qui leur permettaient déjà d’affirmer que leur progéniture « irait loin dans la vie ». Puis, devenu les favoris de leurs instituteurs et professeurs, ne faisant, par leurs bons résultats, que confirmer les ambitions que tous avaient pour eux. Jamais, ces brillants élèves ne se sont réellement posé la question de savoir ce qu’ils voulaient faire. Tous, plus ou moins, se sont trouvés dans la situation de ce lycéen de terminale qui répondait à  ce qu’il souhaitait faire après le bac. « Que voulez-vous que je fasse avec un père ingénieur et une moyenne de 18,5 en maths ? ». Pour certains, il est ainsi des évidences qu’il est impensable de remettre en question. Puis, tout aussi « logiquement » et tout aussi « naturellement », ils entrent dans les viviers d’entreprises.
Les plus brillants et les plus conformes continuent de répondre sans la moindre difficulté à ce que l’on attend d’eux : ils peuvent espérer faire une brillante carrière. À la restriction près de la précarité liée aux fusions. Les comportements et compétences requises pour accéder aux postes de dirigeant – sociabilité, empathie, persuasion, confiance en soi, flexibilité, initiative, attention à soi et aux autres, capacité de faire du réseau, de gérer leurs compétences – deviennent les références des hauts potentiels. Nombre d’entre eux finissent par exclure les autres compétences possibles.

Le très résistant mythe de l’excellence qui tient souvent lieu d’idéal de l’entreprise se substitue à leur idéal du moi (Aubert et De Gaulejac, 1991). Les gratifications narcissiques qu’ils obtiennent grâce à ce type de comportement ne font que réduire, à leur insu, l’écart entre ce qu’ils sont et l’idéal de l’entreprise. La plupart des HP doivent leur réussite à leur conformisme et l’enfouissement de leurs réels talents et désirs afin de pouvoir vivre en harmonie et faire plaisir à leurs proches, leur famille, les milieux scolaire et professionnel.

Tout de suite ce qui vient à l’idée d’Hélène Beaurel, (Psychologue Clinicienne) c'est le parallèle avec la notion de la Persona1 de Jung.... Il peut y avoir plusieurs masques, qu’il est très important à nommer. Par ailleurs, un faux self est aussi mis en place par survie, il peut être efficace et opérationnel à un moment crucial comme il peut mener à la décompensation s'il devient l'unique mode d'existence au monde. Nous passons tous selon Jung par ce positionnement qui conduit s’il est travaillé penser, analyser au processus du chemin vers le soi.

Ce masque fait penser aux autres et à soi-même que notre être est individuel, mais il s’agit d’un simple artifice, un compromis. La souffrance mentale commence lorsque l’on s’identifie à sa persona. Lorsque l’on conserve ce masque en permanence dans le monde extérieur on devient qui l’on est, à savoir de préférence un masque socialement valorisant.
Pensons à toutes ces personnes en souffrance, qui perdent leur emploi, font faillite. Ils perdent leur rôle dans le grand théâtre de la vie, représentation factice mais nécessaire dans le monde extérieur. Ils se retrouvent face à leur inconscient, à leur nature profonde, face à la véritable question mais qui je suis sans ce masque. 
Notre moi en tant que porteur de ce masque ne doit pas oublier qu’il est simplement : « un petit enfant qui commence à peine à dire «je» » Carl Gustav Jung.

1   « la persona est ce que quelqu’un n’est pas en réalité, mais ce que lui-même et les autres personnes pensent ce qu’il est ».

Relation3

Relations “Bis”

Nous avons vu la première habitude toxique qui peut empoisonner la vie relationnelle, attendre, mais quelle est la deuxième habitude ? Cette deuxième habitude, découle plus ou moins de la première….…
Relation 1

Et si nous Parlions “Relations”

Et si nous parlions « Relations »… (Pour nous et pour nos clients(es)….) En séance, il arrive bien souvent des personnes en détresse, suite à une difficulté relationnelle, étudions ensemble ce qu’est…
Enfant lion chameau

Des Trois Transformations

Le chameau, le lion et l’enfant, vue par la pensée Nietzschéenne Des trois Transformations Voici les trois transformations de l’esprit : comment l’esprit devient chameau, comment le chameau devient lion,…
But 2

BUT OU OBJECTIF…

L’OBJECTIF…. La bête noire de la séance…. En séance, il est important de bien définir l’objectif de la personne qui est venue consulter, et c’est je pense, le plus difficile…
fcoyti7edidrt7ppczpp

Nietzsche…

Avez-vous lu Nietzsche ? Très intéressant, vient de lui beaucoup de phrases controversées : Dieu est mort – Deviens ce que tu es – Ce qui ne me tue pas me renforce…
Cerveau 1

Q-I l’histoire

En 1904, à la demande du gouvernement français, le psychologue Alfred Binet met au point un test afin de détecter ceux, parmi les enfants d’âge scolaire, qui ne pourront pas…
Faux self

Le Faux Self…

Pour continuer sur les particularités des enfants et personnes dites sur efficients, un terme employé bien souvent pour les définir est : Caméléon…. Pourquoi ?… Que nous dit le dictionnaire Larousse à…
IA

Et si nous parlions de Douance…..

Je rencontre très souvent en consultations des enfants sur un thème récurrent : « difficultés scolaires », et pourtant bons nombre de ces enfants ont une intelligence frappante. Pourtant ces difficultés scolaires et…